Ré-équilibrer les peaux grasses.

panafrican beauty oily skin

Brillance, pores dilatés, boutons: trois problématiques majeures des peaux mixtes à grasses.

Cette problématique touche plus de 60% des peaux foncées.  Elle engendre de nombreux désagréments dans la vie de tous les jours et un réel inconfort pour celles qui en « souffrent »:

  • aspect luisant de la peau
  • un maquillage qui ne tient pas
  • pores de la peau dilatés
  • grain de peau irrégulier
  • points noirs et boutons
  • cicatrices et des taches pigmentaires
  • une impression d’être négligée et une baisse de confiance en soi

Les causes

La peau a une fonction barrière importante, elle protège notre corps des agressions extérieures.  Les peaux noires sont génétiquement programmées pour évoluer en milieu chaud et humide.  En milieu tempéré (Europe, Amérique du Nord), elles se déshydratent très rapidement.  Pour compenser ce manque d’hydratation et reconstruire un film hydrolipidique protecteur, la peau va surproduire du sébum qui va s’écouler par le follicule pilosébacé et donner un aspect brillant à la peau.

Cet écoulement de sébum va avoir trois conséquences:

  • il va dilater les pores de la peau pour permettre un meilleur passage du sébum, effet accentué par la chaleur;
  • il va provoquer points noirs (accumulation de sébum dans un pore dilaté et noircissant au contact de l’air) si les pores de la peaux sont obstrués (par des cellules mortes et/ou du maquillage)
  • il va provoquer des boutons (papules, pustules, kystes) si des bactéries se nourrissant de sébum  (généralement le Propionibacterium acnes / acné) s‘introduisent dans le derme.

Quelle routine de soin pour les peaux grasses ?

  • On hydrate : par l’extérieur (avec des sérums, fluides, crèmes légères deux fois par jour) et par l’intérieur (en buvant beaucoup d’eau).
  • On exfolie la peau en douceur: un gommage hebdomadaire à grain ou chimique va libérer la peau des impuretés et des cellules mortes. Cela n’a que des avantages: la peau est plus uniforme, plus lisse, plus douce, plus fine, plus lumineuse…
  • On absorbe le sébum: avec un masque hebdomadaire à base d’argile (verte, kaolin) et quotidiennement avec du papier de riz (absorbant comme un buvard) que l’on dépose sur le visage sans frotter.
  • On limite la production de sébum (avec des actifs séborégulateurs tels la réglisse, le zinc et le cuivre)
  • On limite l’inflammation avec des actifs purifiants (tea tree)
  • On resserre le grain de peau avec des actifs astringents (reine des prés, aloe vera)
  • On maquille avec des produits adaptés et on se démaquille_: les maquillages seront non comédogènes, non gras, matifiants (privilégier les poudres minérales).  On se démaquille matin et soir avec des produits adaptés au type de peau: fluide démaquillant, eau micellaire, lotion.
  • On prévient le déssechement: en évitant l’air conditionné, le chauffage en voiture, le chlore de la piscine, l’eau calcaire…
  • On confie son visage une fois par mois à son esthéticienne pour un nettoyage profond de la peau.

A oublier d’urgence

  • L’apport extérieur de corps gras: cosmétiques à base huileuse, utilisation de beurres végétaux (ex. karité) ou tout produit à base de pétrole (vaseline, silicones).
  • Le savon, les cosmétiques contenant de l’alcool et les gommages trop fréquents: ce décapage de la peau détruit le film hydrolipidique de la peau. Si l’effet immédiat vous donnera un résultat mat, la conséquence ne se fait pas attendre: les glandes sébacées sont hyperactives et la peau brille de plus belle.
  • Le soleil sans protection: bronzer (oui, les peaux noires bronzent!) va densifier le derme et assécher quelque peu la peau, mais gare à « l’effet rebond » une fois l’été fini, c’est à dire la poussée de boutons suite à l’épaississement de la couche cornée.
  • Percer les points noirs.  A ne faire qu’après un gommage, la peau, les mains et les ongles parfaitement nettoyés.  Attention, en faisant sortir le bouchon de sébum, on peut facilement arracher de la peau en même temps et créer des cicatrices et des taches.  Confiez plutôt votre peau à une esthéticienne.
  • Percer les boutons: jamais !  Le bouton est une réaction inflammatoire (pu, sang, volume, douleur) parfois aggravée par des facteurs hormonaux. La surinfection, les cicatrices et les taches s’ajouteront au problème de base. Confiez plutôt votre peau à un dermatologue.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s