Meilleur spa africain 2019: Heritage Le Telfair Mauritius reçoit l’Africa Spa Award de la SWAA.

Cette troisième et dernière journée la 4ème conférence annuelle de la SWAA était encore riche en débats sur l’industrie du wellness et formations (dont le Massage Congo).  Mais le clou de la journée fut la soirée de gala où furent désignés les meilleurs spas, marques et traitements.  And the winner is…

Heritage Le Telfair Golf & Wellness Resort

Le Heritage Le Telfair Golf & Wellness Resort est situé au sud de l’île Maurice, sur le Domaine de Bel Ombre.  Il compte 158 suites contemporaines, élégantes et sereines.  Il propose aussi 12 restaurants (cuisine mauricienne et française) et bars.  L’hôtel propose un golf magnifique et toute une série d’activités nature et bien-être.  L’esprit « spa » est au cœur du projet et le Heritage Le Telfair a placé le wellness et de wellbeing au cœur d’un projet holistique global ne se limitant pas aux seules cabines de soin.  

La philosophie Seven Colours.

La philosophie du spa est qu’il faut prendre soin de chacun des sens, du corps, de l’esprit, des émotions et de l’âme.  C’est donc un environnement de 2500m² en bord de mer où règne la beauté, la nature luxuriante et la paix, propice au renouvellement énergétique, qui est créé.  Non seulement le temps du séjour, mais au-delà, lorsque les clients rentrent chez eux.

Avec ses programmes allant d’une à 5 journées, le spa Seven Colours (concept adopté depuis par d’autres hôtels de l’île), propose une approche personnalisée du bien -être axée sur :

  • Les soins de santé : ostéopathie, médecine alternative énergétique
  • Les soins de bien-être : massages inspirés de l’île Maurice et accompagné du concept des 7 couleurs, elles-mêmes reliées aux chakras, à une émotion, à un parfum, à une musique et à une pierre semi-précieuse.
  • Les soins de beauté : avec les marques Thémaé et Kérastase
  • Le mouvement : yoga, tai-chi, qi-gong, Pilates, fitness…
  • La cuisine healthy avec des plats sains conçus par des nutritionnistes
  • La chambre wellness : parfum d’oreiller adapté à l’humeur, tapis de yoga, chromothérapie, …

Les autres gagnants sont…

Chaque gagnant fera l’objet d’un article plus complet dans les semaines à venir.   Mais voici d’ores et déjà la liste des différentes les catégories  :

  • Meilleur Traitement traditionnel: Fordown Hotel & Spa (Afrique du Sud)

Conférence Annuelle de la Spa and Wellness Association of Africa : JOUR 2

La seconde journée de la 4ème Conférence Annuelle de la Spa & Wellness Association of Africa fut dense et riche en conférences et débats très instructifs sur la définition du tourisme de santé et la place que l’Afrique doit prendre dans ce secteur émergent.

(c) LACMAHeals

Vers un élargissement du concept de wellness.

Lors de son mot d’accueil, Monsieur Jimi Kariuki, Managing director des Hotels and Resorts du groupe Sarova, précise d’entrée que le wellness est une véritable façon de vivre, voire un art de vivre et que de plus en plus de monde est appelé à changer son mode de vie vers quelque chose de plus sain et de plus global.  Le wellness permet de jouer sur le préventif quand la médecine s’axe presque exclusivement sur le curatif.  Une vision partagée par le secrétaire principal du Ministère du Tourisme et de la Nature, qui va plus loin et ouvre la vision du wellness au wellbeing et à la santé.  La santé étant un élément majeur dans une Afrique écartée entre la sous-nutrition et le manque d’accès aux soins d’un côté et, à l’opposé, par des pathologies liées à un mode de vie de plus en plus occidentalisé (obésité, problèmes cardiaques, cancers). 

La notion de wellness est, en soi, assez difficile à définir, tant elle embrasse des notions liées à un bien-être mental, physique, émotionnel, social.  C’est un processus, un cheminement, une responsabilité personnelle qui doit être facilitée par des politiques humaines et une vision à long terme.

Le Tourisme de Santé serait donc l’association du tourisme de wellness (préventif) et du tourisme médical (curatif, esthétique).  Ce marché du tourisme de santé, en croissance permanante, représente un marché pluriel et d’énormes potentialités financières qui se chiffrent en milliards de dollars à l’échelle de la planète. 

L’afrique : une destination « tourisme de santé » ?

Alors, bien sûr, l’Afrique est encore un acteur mineur, au sein duquel, seules quelques oasis tirent leur épingle du jeu : Maroc, Afrique Australe, Afrique de l’Est et Océan Indien.  Ce qui est, en soi, un indicateur du potentiel de croissance important pouvant faire rêver ceux qui prennent le train en marche dès à présent !

Les acteurs africains ont cette double contrainte de devoir coller au maximum aux standards internationaux (les pays émetteurs ont une culture du spa de plusieurs siècles) mais tout en devant trouver leur spécificité, les points qui les rendent uniques et reconnaissables.  L’objectif est d’établir une relation de confiance. 

Pour le cas spécifique du Kenya, les infrastructures sont prêtes, les lieux d’accueil également, l’offre est diversifiée et la communication touristique donne une image de marque de la destination Kenya globalement très positive (Magical Kenya, #LiveTheMagic).  Tout existe, à présent, il faut l’exploiter encore mieux en misant, notamment, sur le capital humain, la formation et la communication, digitale, notamment.

L’importance de collecter des données exploitables pour une vision correcte de la réalité

Les étudiants de l’Université des sciences et des arts de Luzern (Suisse) prenant part au Student Challenge ont également présenté, dans leur étude de cas, un benchmarking entre le tourisme médical en Tunisie, au Maroc, au Kenya, en Afrique du Sud et à Maurice. 

L’objectif de leur projet : déterminer quelles sont les structures et technologies médicales disponibles en Afrique dans le secteur public et privé dans le cadre des Agendas 2030 de l’ONU et de l’agenda 2063 de l’African Nations.  Ils ont également chercher à savoir les raisons qui poussent les populations à venir se faire soigner en Afrique ou, au contraire, qui poussent les Africains à aller se faire soigner à l’étranger (en Inde notamment). 

Vers une beauté médicalisée?

Le dernier tiers de la journée était consacré aux tendances relevées dans le secteur de la beauté, au niveau mondial, et notamment la médecine esthétique et la cosméceutique : l’importance des crèmes de soin au détriment du maquillage, la chirurgie plastique, l’importance du conseil, le well aging, la personnalisation, la green beauty, le digital. 

Quelques points concernant directement les besoins spécifiques (hyperpigmentation, blanchiment, dangerosité des produits, difficulté de faire entendre ses spécificités africaines auprès des marques généralistes, travail sur l’acceptation de sa beauté et de sa force intérieure) et les contraintes commerciales (importation surtaxée des produits, pouvoir d’achat local) du marché africain ont été abordés.

Conférence Annuelle de la Spa & Wellness Association of Africa : JOUR 1

C’est parti pour 3 journées intenses à la Conférence Annuelle de la Spa & Wellness Association of Africa.  Une première journée mêlant workshops, formation, vision stratégique …et bien-être, naturellement; dans le cadre magnifique du resort Sarova Whitesand de Mombasa (Kenya).  Quelques temps forts. 

Spa business Bootcamp / Lisa Starr.

Et pour être tout à fait correct, la conférence s’est ouverte dès mardi avec la session éducative de la spa consultant Lisa Starr (USA) qui, forte de son expérience de plus de 30 ans dans le secteur a formé, 3 jours durant, une quinzaine de spa managers via un Spa Business BOOTCAMP.  Durant ce programme intensif et grâce aux nombreux échanges, les (futurs) managers ont pu appréhender l’ensemble des axes (RH, finance, marketing, vente…) qui leur permettront d’augmenter la performance globale de leur spa. 

Nail treatment Workshop & Exhibition / Sipporah Winter.

Tout au long de la journée se sont relayées, autour de la nail artist et formatrice Sipporah Winter,  étudiantes et professionnelles de la beauté.  Leur ont été prodigués, des conseils techniques, scientifiques et commerciaux.  L’accent fut mis sur l’ensemble des règles d’hygiènes et des produits et appareils qui contribuent à maintenir les ongles des clients sains et l’espace de travail irréprochable.  Sipporah Winter a enseigné les techniques spécifiques propres à la marque LCN avec laquelle elle travaille et qu’elle distribue dans toute l’Afrique de l’Est.  Enfin, des conseils en vente et marketing ont été distillés et notamment l’évocation du marketing émotionnel.  Ce dernier est évoqué au travers du soin (massage) et du contact professionnel et humain durant le traitement des mains et des pieds. 

Vision Stratégique de la SWAA / Conseil d’Administration

Cette conference annuelle fut l’occasion, pour le Conseil d’Administration de la SWAA, de se réunir.  Les discussions ont porté sur la vision et les missions de l’association et la façon d’accompagner au mieux les divisions régionales et les membres.  La réunion était également ouverte aux observateurs.  De belles annonces vont suivre !

Sport on the beach / Anne Marie Burugu

Le fond et la forme !  La coach Anne-Marie Burugu, fondatrice du #my365Challenge, solaire, a accompagné les participants de la Conférence pour une session de sport tout en douceur (sauf pour nos abdos 😉 ) dans le jardin du spa Tulia.  Avec une vue plongeante sur la plage et l’Océan, ce fut une très belle façon de terminer cette première journée de travail. 

Regardez la vidéo sur la page Facebook du cadre magnifiqueWhitesands Resort Beach & Spa  !  Un article sur le spa est à paraitre ce dimanche