Malawi: Bhatupe Mhango crée des fragrances personnalisées (3/8).

bha's parfum boutique

Bhatupe Mhango a créé la marque Bha’s Fragrance Boutique, un parfum moderne inspiré par l’Afrique, à destination des femmes du monde entier. Une gamme ultra courte composée d’un parfum emblématique, d’huiles parfumées et du fameux B.U., un parfum personnalisé.

Du Malawi à Genève.

Originaire du Malawi, Bhatupe Mhango est tombée dans la création de fragrances artisanales presque par accident. C’est durant son MBA à San Fransisco qu’elle découvre l’univers de l’aromathérapie, les parfums et les vertus apaisantes des végétaux. Une compagnie locale lui offre la possibilité d’y apprendre le travail de formulation et d’assemblage des parfums.

Elle crée alors ses premiers mélanges et organise des ateliers ouverts au grand public afin d’évoquer le pouvoir évocateur des odeurs, qui nous rappellent des endroits, des personnes, des expériences. Le succès fut tel et les feed-backs des participants furent si enthousiastes durant ces workshops qu’elle décide de réfléchir à un concept commercialement viable. Recherche de fournisseurs et de partenaires industriels, branding, marketing: en 2012, le hobby est devenu business. La distribution se fait en ligne et via des distributeurs en Suisse, au Malawi, en Zambie et en Afrique du Sud. Le web-shop est né par la volonté de toucher une cible géographiquement dispersée. En effet, si la créatrice est basée à Genève, les clientes, elles, sont principalement basées en Afrique et dans la diaspora.

Mais c’est un business artisanal qui reste à très petite échelle et qui n’occupe pas sa créatrice à temps plein. Bhatupe Mhango propose également ses services en Suisse en tant que consultante dans le domaine du design olfactif. “Si j’ai un conseil aux entrepreneurs qui veulent se lancer: faites-le. Agissez à votre échelle, avec les moyens dont vous disposez. Concentrez-vous sur la qualité du produit, votre nom et les valeurs associées. Moi-même, je sais que le packaging sera amené à évoluer, les gammes à s’étendre, j’y travaille. Mais chaque chose en son temps”.

L’art d’Etre Soi et de l’ultra-personnalisation.

Créer son parfum signature, c’est mettre, en toute authenticité, beaucoup de sa personnalité dans le choix des familles olfactives. Et c’est ce que Bhatupe Mhango a fait avec son premier parfum. “Je porte mes créations et j’ai toujours des bouteilles sur moi, c’est la meilleure carte de visite.”
Néanmoins, personne n’a réellement les mêmes goûts! Et de nombreuses femmes ne souhaitent pas sentir le même parfum que tout le monde ou attendre que le marché leur dicte l’odeur formatée qu’elles doivent porter. D’où l’idée de créer le parfum B.U. (be you), une fragrance personnalisée, un concept né en septembre 2016. “ Mon travail créatif se base sur 2 rendez vous en face à face (idéalement) afin de comprendre les désirs et objectifs de mes clients. Cette interprétation est le moment capital afin d’enfermer dans une bouteille les préférences et le style d’une personne. Le jour même, je débute la composition afin de pouvoir livrer le client dans les 2 à 3 jours. Les actifs viennent de France et d’Angleterre. Des parfums et huiles essentielles naturelles et des complexes synthétiques composent mon orgue olfactif. La composition, c’est de l’artisanat, les prix sont donc relativement élevés (45 à 75€) et il faut un vrai travail d’explication pour faire comprendre les prix sur les marches africains.” Une des forces du parfum est qu’il en dit beaucoup de vous, il donne aussi de la confiance et de l’estime de soi à celle qui le porte. Sur les réseaux sociaux, le parfum s’accompagne de messages inspirants sur la nécessité d’“être soi”, “croire en soi”, de “rayonner”, etc…

Série Spéciale: Femmes entrepreneures africaine.

Africology ou Malée (Afrique du Sud), House of Tara (Nigéria), Dëw (Maroc), Des Cheveux Dans Ma Cuisine (RDC)… A l’origine d’une marque, d’un concept, il y a toujours un créateur. Et dans le domaine cosmétique, souvent, une créatrice ! Qu’elles s’appuient sur l’essence des ressources naturelles et des compétences traditionnelles ou qu’elles innovent, elles sont actrices de l’industrie et prouvent qu’il n’y a pas que les grands groupes occidentaux qui ont leur place sur le marché. Durant les prochaines semaines, gros plan sur le Who’s who des femmes inspirantes, qui font bouger les choses en Afrique et rayonner le continent dans le domaine des cosmétiques et du bien-être. C’est parti pour une série spéciale : 8 pays / 8 femmes / 8 marques.

Cet article est inspiré et traduit librement avec l’aimable autorisation de nos amis de http://www.lionessesofafrica.com, site web qui promeut les femmes africaines qui font avancer le continent, tous secteurs d’activité confondus.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s