Corne de l’Afrique : les rituels beauté de la Reine de Saba.

beauty ethiopia somalia east africa horn

La reine de Saba, dont le royaume s’étendait du nord de l’Ethiopie au Yémen, était décrite dans toute l’Afrique du Nord et la péninsule arabique, comme une femme sublime, d’une profonde sagesse et d’une haute intelligence.  L’Afrique de l’Est regorge de secrets de beauté naturels ancestraux qui rendent belle la peau des femmes d’Ethiopie et de Somalie dont sont originaires les magnifiques Iman Bowie ou Liya Kebede.  Panafrican Beauty vous propose de les (re)découvrir : huile de moringa, miel, poudre de qasil ou encore, beurre de khibé.

Le qasil : purifiant naturel.

La poudre de qasil est obtenue à partir des feuilles séchées du jujubier (gob tree).  Ce cosmétique végétal est parfait pour la nature des peaux foncées, à la fois grasses et déshydratées.   Riche en saponines, cette poudre naturelle nettoie admirablement la peau tout en l’exfoliant légèrement. Il est utilisé comme nettoyant exfoliant anti-boutons et antitaches.  On le retrouve également en masque purifiant pour les peaux grasses.  Il est également utilisé, pour son côté astringent, en après-shampoing pour éviter les pellicules.

Le miel : douceur et hydratation.

Depuis des milliers d’années, le miel est considéré comme un secret de beauté qui fait du bien autant à l’intérieur qu’à l’extérieur du corps.  Il est utilisé pur, en masque, ou mélangé à des savons, crèmes et gommages.  Cet antiseptique et humectant naturel laisse la peau saine, douce et bien hydratée.  Il améliore l’élasticité cutanée et prévient l’apparition des rides.  L’Ethiopie est par ailleurs le plus gros producteur  de miel du continent africain et la finesse de ses crus (oui, comme le vin) sont reconnus dans le monde entier, notamment le miel blanc des hauts-plateaux du Tigrai.

Beurre de khi bé : tradition épicée.

Le lait frais est considéré comme un véritable cadeau que l’on offre à ses hôtes ou que l’on boit lors des fêtes.  De ce lait qui se conserve si mal à température ambiante, on crée le khibé, un beurre épicé de safran, de gingembre et d’ail.  Mais le beurre ne joue pas seulement en Éthiopie, un rôle alimentaire : il est aussi le cosmétique préféré des belles Éthiopiennes et même des hommes pour qui, jusqu’au 19ème siècle, il était le privilège du guerrier. Aujourd’hui encore, et pas uniquement dans les zones rurales, les femmes entretiennent leur chevelure ou luttent contre les maux de tête par l’usage exclusif du beurre khibé.  Ce beurre à l’odeur puissante remplace aussi l’huile dans les massages de certains instituts de beauté ayant à cœur d’intégrer la tradition à leur menu de soins.

L’huile de moringa : le super-aliment cosmétique.

Plante précieuse en phytothérapie, le moringa (variété stenopetala) est un arbre miracle aux vertus exceptionnelles pour la beauté mais aussi la santé.  Fruit, racine, feuille, graine : tout est bon.  Riches en minéraux (calcium, magnésium, phosphore), en vitamines C et en protéines, les feuilles de moringa sont un super-aliment de choix.  Quant à ses fruits mi-sucré, mi-épicé, ils sont juste délicieux, pour le plaisir.  En médecine, la plante est aussi utilisée contre l’hypertension et le paludisme ou pour purifier l’eau insalubre.

En cosmétologie, l’huile de moringa, tirée des graines, est claire, douce et très résistante à l’oxydation.  Elle est utilisée par les femmes pour hydrater, équilibrer et apaiser des peaux sèches et irritées.   Grace à sa vitamine E (antioxydant et anti-radicaux libres), elle nourrit, assouplit et revitalise les peaux matures.  Elle soulage aussi les peaux fragiles ou très sèches sujettes à une desquamation ou des démangeaisons (vitamine A, acides gras insaturés).

L’huile fait aussi des miracles sur les cheveux.  Elle lutte contre la sècheresse et la dévitalisation du cheveu et la formation de fourches (vitamine A), contre la calvitie (vitamine B) et améliore la circulation sanguine (vitamine E).

Enfin, en parfumerie, on utilise aussi l’huile de moringa (sans odeur) pour stabiliser les senteurs.

 

Iman, Ginger + Liz, HapsatouSy: juste un nom?

Ginger+Liz / Iman Cosmetics / HapsatouSy

(c) Ginger+Liz / Iman Cosmetics / HapsatouSy

Elles sont africaine, afro-américaines, afropéenne.  Elles sont des star(lettes) de la mode ou des médias.  Elles ont fait de leur nom une marque lucrative dans le secteur des cosmétiques ethniques ou bio.  Au-delà du branding : de bons produits ?

Les marques cosméto’ éponymes : story-telling et placement de produit constant.

Créer et développer sa marque est une aventure et un challenge en soi.  A l’heure de l’hyper-médiatisation, les ‘people’ se lançant dans le business de la beauté qui espèrent un démarrage fulgurant de leur business peuvent associer leur nom à leur entreprise et devenir ainsi une marque totale.  Ils créent des produits à leur image : tantôt élégants, tantôt tape-à-l’oeil.  Ils sont leur produit.  Ils les personnifient, les humanisent.  Le public associe leur visage, leur parcours, leurs valeurs et leurs réussites aux produits.  Cela les crédibilise.  Sur les réseaux sociaux, les créateurs de marques éponymes se mettent en scène et alimentent au quotidien leur story telling.  Un placement de produit encore plus puissant s’il est fait par d’autres amis people.

Mais si les créateurs sont leurs produits, leurs produits sont aussi leur reflet.  La pression est donc immense car une expérience client décevante et des commentaires négatifs associés à la marque ou aux produits sont alors synonymes de critique à leur égard.  Les créateurs de marques éponymes sont donc généralement plus engagés et plus exigeants quant à la qualité de leurs produits et à l’image de leur marque.  L’un renforçant l’autre. Les trois exemples ci-dessous tiennent leurs promesses, pour un bon rapport qualité/prix.

Iman : Beauty for your skin tone.

Née en 1955 à Mogadiscio, Iman est la fille d’un diplomate somalien.  Elle passera son enfance entre l’Arabie Saoudite, l’Egypte et le Kenya.  C’est à Nairobi, durant ses études universitaires en sciences politiques qu’elle sera remarquée par un photographe américain qui la persuadera de devenir mannequin, avec le succès planétaire qu’on lui connait.  Elle séduit le magazine Vogue (dont elle est la première Noire à faire la couverture), le couturier Yves Saint-Laurent, la photographe Annie Liebovitz …et le chanteur David Bowie qu’elle épousera en 1992.  Iman est très active dans le monde associatif, notamment dans la lutte contre le Sida en Afrique.

Frustrée de n’avoir que trop rarement trouvé du maquillage qui correspondait à sa carnation, elle créé en 1994, IMAN Cosmetics, une gamme de maquillage universelle et de crèmes de soins visage pour la beauté adaptée à toutes les peaux ethniques : asiatiques, méditerranéennes, métissées, noires.  Un nuancier de 36 fonds de teint jamais vu jusqu’alors.

  • Nouveauté : Iman Beauty App sur smartphone et tablette permet de se prendre en photo et de découvrir une sélection de produits adaptés à sa carnation et à son style afin de ne plus jamais faire d’erreur dans le choix de son maquillage.

Ginger + Liz : le vernis bio des newyorkaises. 

Créée en 2010 par Ginger Johnson (MTV) & Liz Pickett (mannequin et actrice), Ginger & Liz propose une large gamme de vernis longue durée aux couleurs tendances et finis texturés (mat, laque, métallisé, craquelé…).  Ces vernis sont les chouchous des stars du show biz US et des bio-addicts.  Ils sont hypoallergéniques, végétaliens, sans toluène, sans formaldéhyde, sans DBP, sans camphre, sans résine de formaldéhyde et non testé sur animaux.

Les deux amies proposent aussi des produits de soin (dont les fameuses lingettes dissolvent à l’huile d’argan).   Convaincue des bienfaits de l’alimentation sur la santé en général et la santé des ongles en particulier, elles dispensent enfin des conseils en alimentation végétarienne.

  • Coup de coeur : loin des clichés austères qui collent aux basques des cosmétiques naturels, la gamme Ginger + Liz est ultra funky, inspirée par des anecdotes (très) personnelles et la pop culture.  En témoignent les noms des différents coloris : Boss Lady, Ice Queen, Half Naked, Boy Toy, Is it Friday Yet ?, …

HapsatouSy : « Devenez celle que vous avez décidé d’être ! »

A peine âgée de 24 ans, la française d’origine sénégalaise avait été la première en France à développer, en 2005, un réseau de 17 salons de beauté avec un positionnement ethnique-chic : Ethnicia.  Un concept aussi innovant (produits, abonnements illimités, beauty box mensuelles) que controversé (la société tombera rapidement en faillite laissant ses franchisées dans l’amertume).  Hapsatou Sy s’était alors dirigée vers le monde des média pour animer une émission de mode et devenir chroniqueuse dans un talkshow matinal sur D8.

Forte de sa notoriété médiatique, Hapsatou Sy a lancé depuis peu une ligne de produits cosmétiques éponymes (maquillage, soins de la peau, soins et extensions capillaires, compléments alimentaires).  Une marque « efficace, qui apporte de la bonne humeur et crée de l’ambition.  Une marque pour les femmes libres, ambitieuses et indépendantes. »  Le ton est en tout cas donné dans les noms des produits : Circulez y’a rien à voir, Soif de toi, Grand-mère avait raison, Ca y est c’est fini, Cas de force majeure…

  • Nouveauté : distribués en France et en Afrique via plusieurs e-shop, les produits HapsatouSy trouvent à présent place dans un tout nouveau show-room parisien.  A côté des cosmétiques, on trouve aussi la collection de vêtements conçue en collaboration avec plusieurs stylistes regroupés sous le label AntiKOD.