Spa & Wellness Association of Africa : Conférence 2019

swaa conference

Le compte à rebours est lancé.  Durant tout l’été, découvrez les portraits des conférenciers et formateurs qui animeront la 4ème Conférence Annuelle de la Spa & Wellness Association of Africa qui aura lieu à Mombasa – Kenya du 5 au 7 septembre, sous la présidence d’Elaine Okeke-Martin.

Thématique :  Soutenir le bien-être durable en Afrique et le développement du tourisme de santé. 

Cette année, le focus de la conférence sera mis sur le développement concomitant du tourisme de santé et du bien-être durable sur le continent, avec en toile de fond la réalisation des objectifs fixés, d’une part, par l’Organisation Mondiale de la Santé dans son AGENDA 2030 et, d’autre part, par l’Union Africaine dans son AGENDA 2063.

Le premier vise à promouvoir le bien-être de tous à tout âge et permettre à tous de vivre en bonne santé. 

Le second est le schéma et le plan directeur de l’Afrique visant à transformer l’Afrique en puissance mondiale de l’avenir, un cadre stratégique de développement inclusif et durable, une manifestation concrète de la volonté panafricaine d’union, d’autodétermination et de prospérité collective.

La conférence annuelle de la SWAA a pour objectif de soutenir des mesures préventives durables dans le tourisme de santé et de soins médicaux pour la croissance économique en Afrique et d’échanger des idées et des connaissances précieuses issues du secteur privé.   Chaque intervenant renforçant le savoir et les compétences sur le continent afin que la communauté tire parti des dernières avancées technologiques et prospectives pour faire un bond en avant dans le développement du bien-être et de la santé. 

Africa Spa Awards 2019

La conférence annuelle de la SWAA est organisée en collaboration avec les « Africa Spa Awards » qui récompenseront, lors d’une soirée de gala, les acteurs locaux, inscrits dans une quinzaine de catégories. 

  • Traitement spa: soin wellness, soin traditionnel, programme de séjour bien-être
  • Produits: marque, soin anti-âge, gamme naturelle, gamme homme
  • Meilleurs spas: catégories Afrique du Nord / Afrique Subsaharienne, safari spa, institut, éco-spa, médi-spa. 

Les Africa Spa Awards sont sponsorisés par des parrains issus de l’industrie du wellness qui souhaitent démontrer leur engagement à reconnaître et à soutenir l’excellence et l’innovation dans l’ensemble du secteur spa en Afrique.

Infos pratiques et inscription

Une organisation de la Spa and Wellness Association of Africa

La Conférence Annuelle aura lieu au Sarova Whitesands Resort Beach & Spa, à Mombassa, Kenya. 

Dates: du 5 au 7 septembre 2019.

Les 5 tendances wellness 2019 en Afrique.

(c) BBC News

La Spa & Wellness Association of Africa dévoilait cette semaine les 5 tendances wellness qui feront le succès des entreprises situées sur le continent africain. Une approche basée sur la santé, la spiritualité et la tradition séculaire portée jusqu’au cœur des spas urbains. 5 tendances visant à développer la demande locale, à séduire la clientèle des spas hôteliers et à inspirer le monde entier.

  • La résurgence de la pharmacopée.

L’utilisation de plantes médicinales est une composante fondamentale du système traditionnel de santé en Afrique. En 2019 et au-delà, tant les zones rurales qu’urbaines se réapproprieront les propriétés puissantes des herbes médicinales que les médecins traditionnels n’ont jamais cessé de prescrire malgré l’hégémonie de la médecine occidentale. La pharmacopée (santé) et sa branche spécifique, la cosmétopée (soin), sont un pilier fort de l’industrie wellness.

  • Une demande accrue de thérapeutes africains qualifiés.

Avec la croissance de l’industrie hôtelière en Afrique et l’implantation en leur sein de spas, la demande de thérapeutes locaux qualifiés ira croissante. Pour répondre à cette demande imminente, la SWAA publiera prochainement un annuaire professionnel regroupant les thérapeutes, les esthéticiennes, les guérisseurs et praticiens en médecines alternatives…

  • Des guérisseurs africains dans les spas.

Intégrer des guérisseurs traditionnels dans les spas sera l’objet de projets de développement des communautés locales. Les spas seront équipés pour montrer comment la communauté locale urbaine peut bénéficier de ces soins et traitements ancestraux en visitant les spas.

  • La fédération du secteur.

L’éducation conduisant à des standards élevés de qualité est la clé du succès. La formation est un des focus principaux de la SWAA avec une accent particulier mis sur la reconnaissance de la valeur des différents établissements pour la qualité de leur enseignement et la qualité des compétences transmises. Fédérer le secteur permettra de définir les standards et harmoniser un socle minimal commun.

  • Des spas utilisant des traitements africains en dehors des frontières du continent.

La demande de traitements originaires d’Afrique augmente à travers le monde. Et pas uniquement le cliché de la « choco-thérapie » ou des instituts réservés à la diaspora ! On verra se développer des protocoles de soin originaux au sens propre et figuré tant en Afrique qu’en dehors de ses frontières. C’est par exemple déjà le cas dans des espaces comme Rituel, en Belgique.


Inspiré par l’article «  Africa’s top 5 wellness trends for 2019 ! » de la SWAA, 4/2/2019

Championnat du monde de massage… où est l’Afrique?

chaz armstrong

Le week-end dernier (19 et 20 mai 2018), se tenait à Copenhague (Danemark) le Championnat du Monde de Massage. Organisé par l’Association Internationale de Massage (IMA), il réunissait près de 150 masseurs venus de 27 pays différents.

J’expliquais dans un précédent article  toute la subjectivité et la relativité de ce type de concours et d’Awards. Après avoir vécu un tel concours de l’intérieur, je confirme chacun des points tant positifs que négatifs.

Les raisons d’une faible présence africaine.

Pas de représentants venus directement du continent africain mais 4 thérapeutes issus de la diaspora (Belgique, UK) et un afro-américain étaient présents.

Sans avoir atteint la finale, j’étais néanmoins particulièrement fière de présenter le Massage Congo dans la catégorie free-style et d’être l’ambassadrice des techniques africaines auprès des professionnels du monde entier. Mais pourquoi étions-nous si peu nombreux ?

Quelques raisons :

  • L’industrie naissante:  Si l’industrie cosmétique est en plein boom sur le continent africain, le secteur wellness est un peu à la traine. Sous l’impulsion de la SWAA, la profession se fédère et s’organise au niveau régional mais ce ne sont encore que les prémices et l’association n’est pas encore très connue des praticiens.

 

  • L’accès à l’information. Le concours n’en était qu’à sa deuxième édition. Relayé par les réseaux sociaux, la presse spécialisée et les fédérations nationales, il faut évidemment un certain temps pour que l’événement se fasse connaître.

 

  • La logistique: formalités administratives et coûts liés à ce type de concours ne sont pas à minimiser. L’obtention d’un visa est parfois difficile à obtenir pour entrer sur le continent européen. Frais d’inscription, transport, logement, vêtements officiels, frais divers dans un pays scandinave où le coût de la vie est relativement élevé font de ce genre de concours un réel investissement que tous les thérapeutes ne peuvent pas se permettre.

 

  • Le manque de modèle inspirants. Tant dans les organisateurs que dans les rangs des membres du jury, vous ne trouverez aucuns représentants de la communauté africaine. Il est alors moins évident de se projeter positivement dans ce type de concours

 

Chaz Armstrong : Médaille d’argent / catégorie Massage sur Chaise.

Mais s’il est un masseur inspirant, c’est bien Chaz Armstrong!  Il termine la compétition avec la médaille d’argent dans la catégorie massage sur chaise.

Originaire de Saint-Louis / Missouri (USA), Chaz Armstrong  (voir photo ci-dessus) a commencé le massage à l’âge de 17 ans. Il est diplômé du Johnson County Community Collège avec un diplôme d’associé en massothérapie. Il a maintenant plus de 18 ans d’expérience en massothérapie professionnelle à son actif.

Chaz Armstrong est spécialiste du massage sur chaise. Il a mis au point une technique où il combine un mélange unique de Amma (shiatsu), de deep tissues et de massage suédois. Durant le soin, il libère les tensions des tissus profonds (fascias). Ses talents de musiciens (rythm and blues, rock et country) se perçoivent dans son touché précis et élégant. Découvrez sa mini-vidéo ici

 

Tourisme wellness: l’Afrique en marche.

woman in the sea

Dans le cadre, du 3ème congrès de la Spa & Wellness Association of Africa (SWAA), Elaine Okeke Martin, sa présidente, revient sur la montée en puissance, les opportunités et les défis du secteur sur le continent africain.

Un développement directement lié au secteur touristique.

Maroc, Egypte, Afrique du Sud, Kenya, Tanzanie, île Maurice… Certains pays ont une longue tradition du tourisme réceptif. Le secteur spa y est étroitement lié et se développe au même rythme. Une industrie touristique articulée autour des segments luxe (Rwanda, océan indien), durable (Afrique australe) et santé (Kenya, Ghana, Tunisie). Autant de positionnements qui rendent la présence d’un spa indispensable au cœur des installations. Le spa devient une source de profit et un outil attractif dans la communication des destinations sur les marchés régionaux et internationaux. Des spas authentiques, avec vue, largement ouverts sur l’extérieur et sur les traitements issus des actifs et traditions locales. Des spas qui se professionnalisent pour atteindre les standards qualitatifs internationaux, notamment grâce au travail pédagogique de fond de la SWAA

Obstacles et opportunités.

L’Afrique reste, sur les marchés des pays industrialisés, très méconnue. Ou connue pour de mauvaises raisons : maladies, corruption…. La diversité des 54 nations y est peu perçue et l’Afrique y est vue comme un ensemble homogène et subsaharien. L’Afrique du Nord est davantage attachée, dans l’imaginaire, au Moyen Orient.
Le fait que certains gouvernements investissent massivement et à long terme dans les infrastructures et la promotion rend l’Afrique attractive pour les grands groupes e.a. hôteliers et donc pour les voyageurs. C’est une bonne chose si le bénéfice se fait aussi au profit des populations locales.
La diaspora joue également un rôle important en diffusant, à travers le monde, un message clair « l’Afrique compte ».  Les actifs et traitements africains et les demandes spécifiques des peaux foncées sont davantage prises en compte par les marques.

Conférence annuelle de la SWAA du 6 au 9 septembre.

Le troisième congrès annuel de la SWAA aura lieu du 6 au 9 septembre, à Maurice. Le thème central de cette édition 2017 est « définir les rôles de l’Afrique dans le phénomène global du wellness ». De nombreux intervenants se succéderont: RH, formateurs, marques, hôtels…  L’édition 2018 aura lieu au Maroc.

Chiffres-clé du secteur (Afrique Sub-saharienne) :

– 2317 spas (+ 23% en deux ans)
– 28911 emplois directs
– 1,1 milliard $ (entre 2013 et 2015)

Article librement inspiré et traduit à partir de l’article: Africa Rising publié par nos amis de Spa Business Magazine.

Spa & Wellness Association of Africa: 54 pays – une seule voix.

swaa Spa & Wellness association of AfricaLa mission de la  Spa & Wellness Associatin of Africa est d’être la voix de l’industrie du spa et du bien-être en Afrique. La SWAA vise à établir des critères de qualité pour le secteur et de promouvoir le rôle de l’Afrique dans l’industrie au niveau continental et mondial.

La nécessité de structurer l’offre continentale

Créée en 2010, en raison du nombre croissant de spas en Afrique, la SWAA se veut une plate-forme professionnelle coordonnant diverses matières telles que :

  • la mise en place de normes, de formations certificatives et de labels qualitatifs
  • la mise en réseau de tous les acteurs au niveau continental
  • le branding de la marque « Afrique » comme destination spa et wellness sur le marché international
  • l’organisation d’événements professionnels

L’initiative lancée par la dano-nigériane Elaine Okeke Martin (consultante spa depuis plus de 15ans) a reçu un écho positif et le nombre de membres évolue doucement au Kenya, à l’ile Maurice, au Maroc, au Nigeria, en Ethiopie pour  n’en citer que quelques-uns.  Objectif : fédérer 100 membres en 2017.

Miser sur le « Made in Africa »

La convention annuelle 2015 avait lieu à Maurice en septembre dernier, rassemblant des participants de 9 pays africains (essentiellement anglophones).  Les thématiques étaient les suivantes :

  • Eviter le turn-over du personnel compte tenu de la saisonnalité
  • Utilisation des médias sociaux dans l’industrie
  • Elever les standards de qualité grâce à la formation
  • Concours du plus beau design de spa
  • Présentation de marques cosmétiques africaines

Un gros focus fut fait sur les thérapies traditionnelles appuyées par la recherche et la validation scientifique : rituels de soin, de guérison, les plantes et herbes, produits locaux… Un « made in Africa » authentique sur lequel devrait s’appuyer les pays du continent plutôt que de copier/coller ce qui se fait déjà ailleurs dans le monde.  Un positionnement qui correspond mieux aux valeurs et croyances des Africains et aux attentes des visiteurs internationaux fréquentant les spa hôteliers.  Un positionnement qui pourrait séduire et inspirer le reste du monde.

Agenda : SWAA Network 21 & 22 janvier – Nairobi / Kenya

Les événements SWAA Network sont un espace de rencontre pour les propriétaires de spas, les spa managers, les marques cosmétiques, les distributeurs, le monde de l’enseignement et toute personne connectée au monde de l’industrie du spa.  Organisés 2 fois par an sur tout le continent africain, les sessions permettent de discuter autour de thématiques particulières, problématiques du secteur ou nouvelles solutions industrielles.  Les tables rondes animées par des leaders nationaux du secteur permettent de partager des informations, de réseauter ou de faire du business.

Le prochain SWAA Network à lieu les 21 et 22 janvier prochain, à Nairobi / Kenya, au Enashipai Resort & Spa  dont le spa Siyara sera d’ailleurs l’objet d’un prochain article.

Découvrez le site de la SWAA: inscription aux événements, membership, magazine, blog…